• Non, je n'irais pas voir "entre les murs". Parce qu'entre les murs, j'y suis toute l'année. Et puis, Bégaudeau, l'autre soir, dans l'émission de Picouly, il m'a gavé. Je ne vais pas faire l'intello de zinc : Café littéraire, je suis tombé dessus en zappant un soir d'ennui. C'est la présence d'Onfray qui m'a freiné sur le boîtier. Bégaudeau, je l'ai trouvé "Cavaillonesque", autrement dit fort développé du melon, le genre à faire sauter les chambranles pour passer d'une pièce à l'autre, faussement humble sur les sujets de prédilection d'Onfray et terriblement imbu de son succès quand on lui soumet une critique.

    Le pire est venu au moment où il a professé que les embrouilles à caractère communautaire entre jeunes relevaient plus du folklore que de la réalité... En disant cela, il prouve qu'il est définitivement passé de la case docu à la celle de la fiction, du tableau noir aux écrans plats, du poulet-frites de la cantoche aux amuse-gueules de cocktails. Partout où je vais, je constate un vrai repli identitaire, religieux, familial, culturel... Même les numéros de hall d'immeuble et les codes postaux sont devenus des signes forts pour revendiquer son appartenance. De plus en plus, j'entends des points de vue extrêmement stigmatisants vis-à-vis de ceux qui diffèrent.... Le minimiser, c'est passer à côté. Pour moi, le folklore, c'est Yvette Horner ou la Compagnie Créole. Bien loin de ces phrases qui tombent comme des sentences : "le sida, c'est les Renois", "ceux qui ne croient pas en Dieu, sont des porcs" ou "les blanches sont des putes juste bonnes à sucer"... J'en passe pour ne pas trop folklorer, voire Bégauder.


    9 commentaires
  • Courants au Etats-Unis, mais interdits à la vente en France, les « autotests » de dépistage du sida, font leur apparition sur Internet...et posent question. On connaissait les tests de grossesse, fiables et faciles à utiliser. La famille des « autotests » de dépistage, pourrait s'agrandir, avec l'apparition de l'autodépistage du sida. Cette pratique, déjà monnaie courante aux Etats-Unis, est en passe de se développer en Europe. Le principe est simple : Chaque personne effectue elle-même, à domicile, son propre prélèvement sanguin. Elle dépose ensuite son sang sur une sorte de buvard qui selon la couleur, indique le résultat. En France, la vente de ce type de test n'est, pour le moment, pas autorisée. Néanmoins, il n'est pas difficile de se le procurer sur Internet, au grand regret du corps médical. « Pour nous médecins, ce type d'autodépistage "à domicile n'est pas souhaitable. ...Une personne pourrait très mal réagir à cette annonce alors qu'elle pourrait très bien s'en sortir », explique un médecin du centre de dépistage de l'Institut Alfred Fournier à Paris. Ce dernier souligne l'importance de l'encadrement et du soutien médical surtout dans le cadre d'un résultat VIH positif.
    http://www.francesoir.fr/societe/2008/09/25/sida-les-tests-d-autodepistage-presentent-des-risques.html

    Personnellement, je crois qu'après 25 ans d'épidémie et de prévention, nous sommes prêts pour ces tests, à condition qu'ils soient fiables, bien sûr. Même si la découverte d'une séropositivité demeure toujours aussi dure à encaisser, nous ne sommes plus dans une logique de maladie et de mort immédiate. Evidemment, ces tests ne sont envisageables que dans les pays où l'accès aux soins et aux traitements pour tous ne posent aucun problème. Je me trompe peut-être mais je vois encore dans cette tentative la volonté du corps médical de réaffirmer son autorité et sa toute puissance sur les patients. L'argument supplémentaire, c'est la fermeture programmée de nombreux centres de dépistage gratuits et anonymes, qui va rendre encore plus compliqué le dépistage dit "accompagné". Et pour enfoncer le clou, de nombreux jeunes m'ont déjà signalé que l'accueil dans les centres de dépistage n'était pas toujours à la hauteur de leurs attentes et qu'ils s'étaient sentis très mal à l'aise... Alors, "Autotest", on fait le test ?


    2 commentaires

  • Pour maintenir l'éveil quant aux infections sexuellement transmissibles (IST), une campagne met en avant des valeurs très ch'ti. C'est bien connu, les gens du Nord-Pas-de-Calais sont à la fois travailleurs et amateurs de fête. Ces postulats, le Centre régional de prévention sida (CRIPS) a choisi d'en faire un slogan : "Pour un été protégé, gardons la Ch'ti attitude !" La fête, sur les plages, dans les quartiers, dans les festivals, d'accord... Mais en demeurant vigilant... « L'été, on s'adonne à toutes sortes de jeux, y compris sexuels, commente Nadia Flicourt, la directrice du CRIPS. Il y a donc prise de risques. » Le CRIPS multipliera donc les actions sur de nombreuses plages du littoral, ou à l'occasion de festivals comme Rock en Stock à Étaples ou pour le départ du Tour de France à la voile à Dunkerque. Le but sera d'aller à la rencontre des personnes afin de rappeler l'intérêt de la prévention. (
    www.lavoixdunord.fr)

    Entre nous, je ne comprends rien à ce slogan à la mort-moi le prépuce (que j'ai encore)... "Pas de Ch'touille chez les Ch'tis", je trouve ça bien mieux, moi. Ou bien "avec du maroilles, jamais à poil !" De toute façon, je trouve ça suspect d'être à la fois travailleur et amateur de fêtes, le tout dans un coin où il y a des aires de jeux sexuels... Pour peu, on se demanderait presque si les supporters du PSG n'avaient pas vu juste...


    12 commentaires
  • Les dépenses de l'Elysée ont augmenté de 8,4% en 2007. Elles sont passés de 32,38 à 35,1 millions d'euros en un an. Les frais de personnels augmentent de 10,9%, la dotation du chef de l'Etat de 53%. Les dépenses de vin baissent elles de 44% (...)

    La coke, ça coûte plus cher que le gros rouge ou la Corona...


    votre commentaire
  • (...) « Moi, je suis un bâtard.
    Nous sommes tous des bâtards.
    Ce qui nous sépare, aujourd'hui, c'est que votre bâtardise à vous est sanctionnée par le code civil
    Sur lequel, avec votre permission, je me plais à cracher, avant de prendre congé.
    Soyez tranquilles, Vous ne risquez Rien »
    (...)

    (Léo Ferré – Il n'y a plus rien), ici pour les courageux

    J'ai réécouté ça hier soir, une veille de 1er mai. Le morceau, en entier est trop long pour Blogg.org. Aujourd'hui, tout est trop long. On veut du court et du con. Et puis, je me suis dit qu'il était temps de réhabiliter Léo auprès des Djeunes. Chez ces gros bâtards que je rencontre dans mes animations. Slameur avant l'heure le Léo. Et puis, ça serait pas mal en texte d'intro, déclamé face à la classe. Ça exploserait le cadre et ça poserait le bonhomme. Bon j'éviterais d'exposer sa gueule au Léo. Avec ses cheveux blancs et longs, il ferait flipper tous mes rasés de banlieue. Pour peu, ils iraient s'imaginer que c'est un Babylone, le vioque. Tout ce qui ne leur ressemble pas est tellement suspect. Et puis faire une démo de pose de capotes après ça, ce serait beau comme un coucher de soleil sur le boulevard Saint Michel, un soir où la rue se déshabille...

    « Écoute, écoute... Dans le silence de la mer, il y a comme un balancement maudit qui vous met le coeur à l'heure, avec le sable qui se remonte un peu, comme les vieilles putes qui remontent leur peau, qui tirent la couverture. »


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique