• Zombie Attitude

    <script language="JavaScript"> if(window.yzq_d==null)window.yzq_d=new Object(); window.yzq_d['p2ygK1f4aw8-']='&U=13k88q458%2fN%3dp2ygK1f4aw8-%2fC%3d200093858.201451850.202711931.200726115%2fD%3dLRE</script>

    Des malades du sida enterrés vivants en Papouasie Nouvelle-Guinée
    AFP - Lundi 27 août, 16h05
    PORT MORESBY (AFP) - Des personnes atteintes du sida ont été enterrées vivantes en Papouasie Nouvelle-Guinée par leurs proches qui n'ont pas les moyens de les soigner et redoutent d'être infectés, a affirmé une responsable humanitaire.

    Margaret Marabe, qui a passé cinq mois dans la région dans le cadre d'une campagne de prévention sur le sida, a raconté avoir vu cinq malades enterrés vivants. L'un d'eux appelait au secours alors que des pelletées de terre l'ensevelissaient, a déclaré à des journalistes Mme Marabe, qui travaille pour une organisation bénévole, "Igat Hope" (J'ai de l'espoir)."L'un des malades était un de mes cousins. J'ai demandé pourquoi ils faisaient cela. Ils m'ont répondu: « si nous les laissons vivre avec nous dans la même maison, nous allons attraper la maladie et on va peut-être mourir à notre tour ", a-t-elle relaté.

    En Nouvelle Guinée, le destin de l'homme séropo vient de croiser celui du poulet infecté par la grippe aviaire... J'imagine que beaucoup vont hausser les épaules en pensant très fort « quelle bande de sauvages arriérés, juste bons à se fourrer un os dans le nez... » Mais, en lisant cette dépêche du bout du monde, j'ai plutôt eu une pensée pour tous les séropos rejetés au quotidien dans nos contrées soi-disant plus civilisées. Je me souviens de cet employé de banque qui témoignait à l'occasion du 1er décembre (journée mondiale de lutte contre le sida) dans Libération et qui expliquait qu'à partir du moment où il avait informé ses collègues que son statut sérologique était positif au VIH, il déjeunait tout seul, buvait son café le matin tout seul, sa tasse ayant été soigneusement identifiée et mise en quarantaine sur le plateau de la cafétéria, et surtout, il n'avait plus droit aux bises du matin... En gros, on l'avait enfermé vivant dans son bureau... Certes cet enterrement social est moins violent physiquement que le trou dans le sol mais il peut appeler à une mort bien plus lente du pestiféré, muré dans sa solitude. Je suis certain que bon nombre d'entre nous, ont déjà « enterrés » un être humain à grandes pelletées d'indifférence... Si, si, en cherchant bien, on a tous un cadavre dans le placard.
    Aussi, les Papous comme les salariés de cette succursale bancaire feraient bien de se méfier. Tiens, vous aussi d'ailleurs, bande de fossoyeurs sociaux !... Un jour où l'autre, tous ces Zombies vont sortir de terre, non pas pour un gentil remake du « Thriller » de Michael, mais pour vous obliger à copuler sans capotes, à subir l'apesanteur de leurs corps putréfiés... Et tout en vous dévorant le lobe de l'oreille, ils vous cracheront à la gueule toute cette haine qu'ils ont ruminée par les racines...
    Bien sûr, George A. Romero peut m'appeler pour relancer sa carrière.

    PS Allez, je ne résiste pas : http://www.dailymotion.com/video/xadbe_michael-jackson-thriller (non, vous ne rêvez pas, Michael était bien noir).


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Septembre 2007 à 13:21
    Bonjour Didurban,
    Oui, ça paraît moins violent mais c'est seulement une autre forme de violence... Quelle imagination :-)
    2
    Jane...
    Mardi 4 Septembre 2007 à 13:27
    ou comment terminer
    sur une note relativement gaie...
    3
    Mardi 4 Septembre 2007 à 13:48
    s
    um, trés gaie cette note de rentrée... [l'histoire du banquier ça me rappel le film "Philadelphia" avec Tom Hanks] et tu as raison de dire qu'on a surment tous eu ce genre de conduites d'indifférence ou de rejet, comme ça, peut être à des niveaux moindres mais...
    4
    Mardi 4 Septembre 2007 à 14:05
    salut à vous 3
    Des vacances en Nouvelle Guinée, ça vous tente?... ;)
    5
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 11:00
    C'est le grand ménage de rentrée,
    on aère les placards...bon courage pour la rentrée! Une 'tite question en passant:à partir de quel age les djeuns ont l'honneur de ta visite?Nous,on entre en CP,c'est un peu précoce mais c'est pour savoir ;o)
    6
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 11:14
    Salut Maquettes
    CP, c'est effectivement un peu court... On risquerait d'avoir les parents d'élèves aux fesses. En général, c'est niveau seconde mais pour les CFA ou lycées pro, ça peut aller jusqu'à 18 ans... Si dans dix ans, je suis encore dans le circuit, j'aurais peut-être ton ou tes enfants pour une petite séance de prévention...:)
    7
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 11:19
    Miam
    bonjour m'sieur Sexuel ! Ca m'apprendra à bouffer devant l'ordi tiens ! Bueurk, enterrés vivants !
    8
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 11:38
    Salut Lilly
    ouais, fais gaffe à la digestion... Cette histoire est vraiment glauque. Toujours pas partie ? En partance ?
    9
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 12:03
    Bientôt
    bientôt... je suis en plein stress de formalités zé valises...
    10
    Jeudi 6 Septembre 2007 à 18:41
    fumier de papous...
    Salut Didier, et bonne rentrée, cette nouvelle fait fremir, mais sans minimiser la portée de cet acte, dans la dépèche de l'afp, il est dit "qui n'ont pas les moyens de les soigner"... l'information, l'acces aux soins...toujours le même problème... ensevellis vivants, accusés de sorcellerie, discriminés et bannis...la rengaine est connue, jusque dans nos chères entreprises, tu fais bien de le préciser... à suivre... PS : une question reste posée...mangeront ils ce qui poussera avec le fumier de papous ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :