• Esquimau et shoot au ciné

    (...) Quelques idées reçues persistent néanmoins dans ces populations, quant aux modes de transmission du VIH. Bien des personnes interrogées considèrent ainsi, à tort, que la transmission est possible par piqûre de moustique (32,8%) ou en embrassant une personne contaminée (24,4%). Et plus de 21% craignent d'être hospitalisées dans le même service qu'une personne séropositive. Enfin, près de deux déclarants sur dix sont persuadés que le virus du SIDA peut se contracter dans les toilettes publiques. En quelques années donc, de réels progrès ont été accomplis. Mais il reste du chemin (...) Source : INPES, 28 juin 2007

    A ces inquiétudes, je rajouterais la fameuse paranoïa de la seringue infectée sous les sièges du RER ou du cinéma... Cette rumeur, en passe de devenir une légende urbaine, vieille de quasi 25 ans (on l'entend depuis le début de l'épidémie) entend bien reléguer la fameuse rumeur d'Orléans avec ses cabines d'essayage téléportant leurs occupantes vers la prostitution, au rang du canular de potaches. Il y a toujours un élève qui sait, qui a entendu, à qui on ne la fait pas... à chaque fois, je continue d'en démonter les mécanismes mais un sceptique patenté va continuer à la véhiculer, donc à la faire vivre... C'est bien connu, on a tous, l'ami d'un ami qui avant de se taper l'ours, s'est fait piquer dans le RER et a contracté le VIH ou l'hépatite C.

    Derrière cette rumeur, on retrouve toujours les mêmes mécanismes de défense face à la pandémie : la négation de l'existence d'une contamination sexuelle et surtout cette notion de victimisation, où la personne a subi la contamination comme on subit une agression, c'est à dire par la faute d'un autre. Rares sont ceux qui s'estiment acteurs de leur contamination. Logique.

    Le plus gênant, c'est que cette rumeur invite à la discrimination des toxicos. En effet, la seringue infectée a été volontairement placée par l'insociable de service qui se défonce pour se venger de la société !!! Le sida a souvent servi d'alibi pour couvrir la chasse aux toxicos, soit pour les virer des squares, véritable sanctuaires familiaux, avec les autres indésirables, célibataires forcément pédophiles, SDF et jeunes à chiens, soit pour nettoyer un quartier et le rendre plus attrayant en terme de valeurs immobilières. A chaque fois, à la prévention, on préfère la répression et la relation de proximité mise en place par les associations d'aide aux usagers en prend un bon coup dans l'aile. Franchement, je ne connais pas de gamins qui jouent au docteur avec des seringues infectées dans les squares sans parler à leurs parents de leur drôle de découverte...

    En 25 ans d'épidémie, je n'ai jamais rencontré un seul quidam contaminé de cette manière. Il faut qu'il y ait injection de sang pour risquer une contamination et je vois mal une seringue remplie de sang, de surcroît infectée, attachée à un siège du RER ou d'un ciné, avec un système qui provoquerait l'injection au moment où l'usager innocent poserait ses fesses sur le siège... Moi, j'appelle ça du MacGyverisme... Alors, au ciné, vous pouvez sucer tranquillement votre esquimau, sans passer la main sous vos fesses toutes les dix secondes pour vérifier la présence ou non d'un objet contondant. Bon film.

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 11:45
    Et
    les Esquimaux, qu'est-ce qu'ils en pensent ?
    2
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 11:48
    L'esquimau
    bien informé sait qu'il prend un léger risque à se faire sucer. Donc il préfère garder son papier de protection et appelle les pop-corn à la rescousse. Toujours en forme, chère lilly !
    3
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 11:56
    Rhâ non
    c'est toi qui interprète, là ! Moi j'y avais mis une majuscule à Esquimau... Parce que c'est aux Esquimaux que j'ai pensé en lisant ton titre...
    4
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 11:59
    Désolé Lilly
    j'ai l'esprit mal tourné. Mais je crois que les Eskimos (ou Esquimaux) ne vont pas au ciné. Ils tentent de survivre avec le réchauffement de la planète... Quand il n'y aura plus de calotte (et non pas capote) glaciaire, alors ils n'auront plus qu'à se shooter.
    5
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:03
    Moi j'aime bien
    les légendes urbaines, cela permet de dresser un tableau des mythologies modernes. Le ressort est systématiquement le même, la peur, le moyen aussi, l'ignorance basée sur le bon sesns, et le but aussi, ancrer la croyance pour isoler l'indigent, le marginal, etc. Les légendes urbaines sont des voies sociales particulièrement intéressantes, elles désignent les diables du moment. Bon ça c'était pour le moment intello, maintenant, je m'en vais demander la nationalité d'Esquimau...
    6
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:03
    Rhâlala
    c'te réputation d'obsédée... Alors qu'en ce moment je fais rien pour la mériter... :'(
    7
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:04
    Salut Swann
    toi, tu as vu la Dame Blanche de Palavas...
    8
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:08
    @ Lilly
    Allez j'te paye un esquimau pour me faire pardonner. ;)
    9
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:09
    Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis !
    :-)
    10
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:10
    Ouep, j'lai vu
    elle t'embrasse d'ailleurs. Elle a pris un coup de vieux quand même. Mais j'ai aussi mangé les vipères qui étaient dans le siège du manège, pété la gueule du connard qui fait des appels de phares, et découpé en morceau l'ours qui avait été vu par l'homme qui avait vu l'homme qui avait vu l'homme...
    11
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:13
    D'accord Swann
    Visiblement, tu as aussi lêché les timbres au LSD...
    12
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:16
    Comment t'as su ?
    Depuis je chante Mille Colombes à la Concorde...
    13
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:19
    :-D
    (nân nân, faîtes comme si j'étais pas là...)
    14
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:19
    C'est De Villepin
    qui me l'a dit. Il le sait du Général Rondo qui l'a appris chez Nicolas. ça s'est passé dans la véranda avec la corde.
    15
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:23
    Lilly et Swann
    on dirait que ça avance au ciné enigme. je vais proposer "Shoot chez les Eskimos".
    16
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:27
    Tu veux dire par là
    que ce n'est pas le Colonel Moutarde dans la bibliothèque... Donc Mme Blanche ne se ferait pas trousser par le professeur Violet dans le petit salon, et Roux ne serait pas l'amant de Combaluzier. Woh putain mais c'est hyper important ça.
    17
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 12:35
    Quoi !!!
    Roux n'est plus l'amant de Combaluzier... Par contre Mireille et Nicolas, ça fait fait chanter dans les chaumières. Ah, douce France... Bon allez faut que je me bouge de l'écran. je dois choper la Dame Blanche au coin de la rue.
    18
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 14:35
    Bonjour Didurban,
    Tu montres parfaitement l'absurdité de ces gens en mettant en parallèle les paranoïas sans fondement (sic) et de l'autre côté les comportements à risque. Rien d'autre à ajouter si ce n'est : Bravo :-)
    19
    Maquettes
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 15:04
    2 rumeurs que j'ai connu enfant:
    la preums,ma prof de septième(une vieille fille très catho)nous avait raconté qu'elle avait une amie qui avait chopé la lèpre avec un tapis qu'elle avait rapporté de voyage(c'était peut être fait pour stimuler la générosité à la fondation Follereau à qui nous envoyons nos piécettes,je n'en sais rien).La deuze,ma prof de bio(là c'est dingue)qui connaissait une fille qui était tombée enceinte en prenant un bain dans l'eau dans laquelle son papounet avait trempé un moment. Par contre ta rumeur de "traite des blanches"je l'ai entendue souvent à Bordeaux ou j'habitais,elle visait,je l'ai compris plus tard,des magasins de fringues tenus par des juifs... Les rumeurs évoluent en fonction des besoins...
    20
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 17:52
    merci French
    tu es sorti du no-smoking à ce que je vois...
    21
    Vendredi 6 Juillet 2007 à 17:54
    Maquettes
    je me suis toujours méfié des tapis... Quand je pense que ma soeur à sûrement pris des bains juste après mon père, ça me fait froid dans le dos...;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :