• Connecting ou Créting people ?

    Récemment, une amie qui bosse chez Nokia m'a donné un téléphone. J'ai passé en revue les menus et je suis tombé, dans la rubrique messagerie, sur les modèles de messages enregistrés, prêts à l'emploi. Au milieu des « je suis en RDV » ou « je serais en retard », qui peuvent soulager le cadre sup débordé, j'ai trouvé un « moi, aussi je t'aime » pour le moins curieux...
    Qu'on puisse balancer un « moi aussi, je t'aime » en appuyant sur une seule touche, tout en faisant ses courses, culbutant sa secrétaire ou kervielant sa boite en boursicotant comme un dératé, me fait froid dans le dos.
    Détachée, froide, aussi sincère qu'un Sarkozy en campagne, la déclaration d'amour assistée par portable est un projet de société aussi excitant que la rencontre de l'être aimé en VPC.
    Plus vite, plus loin, plus fort, la performance technologique tue doucement l'émotion et la créativité, les disques durs remplaçant les cœurs tendres. Finie la poésie, exit l'originalité... Le partage des sentiments, c'est devenu simple comme un coup de fil, creux comme un Mon Chéri vidé de sa liqueur. A force du faire du prémâché, nous serons incapables de communiquer sans voicoder, le doigt rivé au clavier. On peut imaginer les déclinaisons possibles :

    <o:p>
    </o:p>- Mon amour, c'est fantastique, je crois que je suis enceinte...
    - Moi aussi, j'ai un RDV.

    - Chéri, quand je ne te vois pas, de longs corbillards, sans tambours ni musique défilent lentement dans mon âme; l'espoir, vaincu, pleure, et l'angoisse atroce, despotique, sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
    - Moi aussi, j'ai la grippe.

    - Mignonne, allons voir si la rose qui ce matin avait éclose, sa robe de pourpre au soleil, a point perdu cette vesprée, les plis de sa robe pourprée, et son teint au votre pareil. (bon ça fait cher le SMS mais quand on aime, on ne compte plus, non ?)
    - Moi aussi, je fais les soldes.

    Comme quoi on peut être « connectig people » et absolument pas sur la même longueur d'ondes ...


  • Commentaires

    1
    Jane...
    Mardi 12 Février 2008 à 10:05
    oui mais déjà
    envoyer un SMS... c'est bien! (c'est pas donné à tout le monde crois moi). (non n'y voyez là aucune mesquinerie personnelle d'une fille qui a mal aux yeux à force de loucher sur son portable.)
    2
    Mardi 12 Février 2008 à 10:27
    Jane,
    Moi je crois que je préférerais rien recevoir plutôt qu'un message pré-écrit et envoyé machinalement… C'est le comble de la misère dans les rapports humains… Mais bon, je vais lire Serge Tisseron,"virtuel, mon amour" et je changerais peut-être d'avis.
    3
    Mardi 12 Février 2008 à 10:31
    Excellent Didu
    J'aurais bien de bon matin libéré mes pensées sur la normalisation du discours amoureux préréglé et des sentiments prémâchés, les normopathes me fascinent, mais "je suis en réunion", "désolée". "Merci beaucoup !" pour ce texte. "Prends soin de toi".
    4
    Mardi 12 Février 2008 à 10:34
    Cosmic
    moi aussi, je suis à la messe.
    5
    Mardi 12 Février 2008 à 13:21
    Salut Didurban,
    (désolé pour le sujet de ce commentaire qui est parfaitement automatisé, merci Firefox) Tu dis tout ça avec beaucoup plus de brio que Calegero, je trouve :-) Sinon, c'est très pratique aussi de pouvoir envoyer des "je t'aime" à une dizaine de destinataires simul-tanément. On arrête plus le progrès...
    6
    Fred
    Mercredi 13 Février 2008 à 22:08
    Néologisme et St Valentin
    Salut Didurban. Bon, t'es quand même moyen informé sur ce coup-là, parce que mon opérateur de téléphonie mobile (que je ne cite même pas pour éviter de lui faire de la pub) propose via le net et depuis des lustres des SMS tout prêts de cet acabit (et même des plus développé, avec poésie à 2 cents). A la veille de la St Valentin, ça peut toujours servir ;-) Sinon, et sans rapport aucun avec le début mais en lien avec le titre, j'apprécie beaucoup ton néologisme. Et nous pourrions lancer un nouveau jeu : kerviéliser sa boite. Bonne St Valentin, Didurban.
    7
    Jeudi 13 Mars 2008 à 12:49
    Les mots d'amour
    c'est pas ça, c'est bien plus compliqué, crois-moi. Les déclarations les plus belles ne se trouvent pas dans les manuels. (Bénabar)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :