• Chaudasse refroidie

    Photo Act Up Paris

    En matière de message militant, j'ai enfin flirté avec les frontières de mes limites. Il fallait bien que ça arrive un jour après m'être fait gazer devant l'Assemblée Nationale et sataniser par les commandos anti-IVG. Les slogans souvent recyclés en fonction des patronymes des gouvernants ne sont pas toujours des plus fins ("ta réforme, tu sais où on se la met", par exemple) mais je n'ai jamais rechigné à joindre ma voix à celle de la grogne collective. Lors de la manif organisée par Act-Up le 1er décembre, il m'est arrivé de porter à bout de bras des panneaux aux slogans aussi définitifs qu'extravagants comme "Prisonniers, nous sommes la gauche" ou "Nous sommes toutes des lesbiennes séropositives". Qu'importe qu'un membre de ma famille m'aperçoive au JT d'Arvor (désormais synonyme d'antan), puisque la cause valait le blâme, le risque de se voir déshérité. Mais, hier, en me rendant sur le site de l'association, j'ai compris que le soir du 4 octobre, je n'aurai pu en être (ici)
    Le Banque Club réserve ses soirées au bareback !
    " Ce samedi 4 octobre 2008, le Banque Club, backroom du 8ème arrondissement de Paris, avait réservé ses locaux pour l'organisation d'une soirée "bareback" dédiée au sexe sans capote. C'est la première fois qu'une telle soirée est organisée dans un établissement gay de la capitale. En réaction, une quinzaine de militantEs d'Act Up-Paris ont zappé ce soir le Banque Club, aux cris de "complice du sida", "non au bareback business", "ici la vie d'un pédé ne vaut rien".


    "Chaudasses en colère"... Comment, par exemple, expliquer ce type d'action à mes enfants ?
    - Papa t'étais où hier soir ?
    - Ben, je chaudassais gravement devant un backroom qui organise des soirées bareback... Évite quand même d'en parler à ton instit', ça pourrait jaser...

    De plus, et au-delà du ridicule by night, je ne suis pas complètement d'accord avec la position d'Act Up. Informer, prévenir, oui. Chaudasser jusqu'à l'hystérie, non. Je considère que la pratique du bareback est un choix personnel. Il convient, par contre que ce soit un choix éclairé. Et c'est là que les animateurs de prévention ont leur rôle à jouer, dans celui d'informer les jeunes sur ces pratiques à risques et non de bêtement les interdire. La prévention repose sur le dialogue sans jugement. C'est un fondement pour avoir une prise aussi infime soit-elle avec les personnes concernées et tenter d'apporter une réflexion sur des pratiques aux conséquences parfois dramatiques...

    Je préconise donc, pour les soirées bareback, le port du gilet jaune fluorescent et l'obligation de placer devant le backroom un triangle de pré-signalisation afin d'avertir les autres du danger. Certes un petit peu refroidie, ce matin, la chaudasse. Mais vigilante.


  • Commentaires

    1
    Jane...
    Mercredi 15 Octobre 2008 à 21:16
    et
    5 fruits et légumes par jour (aussi).
    2
    Mercredi 15 Octobre 2008 à 21:45
    Ben t'es là toi…
    avec le gilet jaune ou pas ?
    3
    bruno
    Mardi 11 Novembre 2008 à 10:25
    Salope débauchée ?? (pas sûr) contre Dr Kapote (peut être)
    Enfin contre...tout contre peut être...il faut voir ! je viens de lire ton article : j'avoue je suis un peu drogué et j'ai un peu bu...C'est sans doute la raison pour laquelle j'ai du mal à cerner ton opinion !! ? Pour ou contre le bareback ?? Je n'ai lu que cet article de ton blog : je te promets qu'après une bonne nuit de sommeil j'irais plus loin...peut-on écrire sans limite dans un commentaire ?? oH MON DIEU JE SUIS vraiment cassé. Tu as un fils...quelle chance ! Je crois que je suis en train de te draguer !! Bière et coke ne font pas bon ménage... mais peut être Mr Sexuel peut-il etre séduit par les délires nocturnes d'un mec a priori completement infréquentable ?? Oh là !!! Il est temps d'aller se coucher avnt de me rendre encore plus ridicule (si c'est possible) et de te souhaiter une belle journée. A bientôt si tu ne me zappe pas !! Bruno
    4
    Mardi 11 Novembre 2008 à 17:16
    Ni pour ni contre cher Bruno
    En ce qui concerne le Bareback, je suis surtout inquiet par les témoignages des jeunes homos que je rencontre dans mes animations, souvent fragilisés car en questionnement sur leur orientation sexuelle et qui se laissent facilement entraînés dans des aventures dont il ne mesure pas tous les risques. Je n'ai pas de jugement à porter surtout après tant d'années de séropositivité pour certains… Je soutiens sans faille Act Up et tous ses combats pour améliorer l'existence des séropos, des sans-papiers, des pédés… mais je délirais un peu sur ma présence d'hétéro père de famille derrière la banderole "chaudasses en colère"… C'est vrai Bruno que bière et coke ne font pas bon ménage… Tu devrais essayer plutôt champagne-acide…;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :