• j'ai rencontré ce matin, à Aubervilliers, une fille qui, pour protéger sa virginité, a pratiqué le tsunami. Autrement dit la pénétration par les fesses… J'ose espérer qu'elle a été submergée par une vague de plaisir…


    votre commentaire
  • Dans la peau d'un optimiste, 25 ans avec le SIDA… Chapeau.


    3 commentaires
  • Avant-hier à Rosny-sous-Bois (93) :

    - M'sieur, moi je trouve que les chattes des arabes et des renois (noires), elles puent moins que celles des toubabs. Leurs chattes, elles puent le poisson.

    - Ah ?! Et tu l'expliques comment ?

    - Ben, peut-être qu'elles mangent trop de porc.

    - Bien sûr…


    Si le corps humain est capable de transformer le porc en poisson, on peut en déduire que bouffer de la bite puisse provoquer quelques sushis vaginaux…


    2 commentaires
  • C’était à Fontenay-sous-Bois dans le 94 et nulle part ailleurs.

    Pratiquement debout sur sa chaise, le doigt en l’air, le type trépignait pour avoir le dernier mot avant les vacances. Alors que certains se levaient déjà, j’ai demandé le silence pour lui laisser le plaisir de la conclusion :

    – En fait, on devrait faire comme les chevaux. Au moins, eux, quand le cheval voit la jument, ils se sautent dessus sans se prendre la tête… Et puis, chez les chevaux, il n’y a pas d’histoire d’IVG, de maladies et tout ça…

    Le silence, il l’a obtenu. Nous nous sommes tous regardés, interloqués. J’ai eu peur qu’on reparte sur des histoires de coït entre femmes et chevaux, vues sur le net.

    – Heu, tu peux nous éclairer un peu plus ?

    – Ben ouais, le cheval, il est libre, lui… Voilà.

    Cette fois, ce n’était plus possible de les retenir. Dans une immense clameur, ils ont sauté les tables, pour filer vers la liberté. On se serait cru au bord de la dernière ligne droite de Vincennes dans le prix d'Amérique. L'homme qui murmurait aux testicules des chevaux, lui, est resté, comme surpris par la fougue de ses camarades, puis a vissé sur son crâne incliné sa toque noire Nike portée avec une casaque bleue du plus belle effet, et s'est barré.

    En ce qui me concerne, je pense que je vais profiter des vacances scolaires pour brouter un peu plus…

     


    4 commentaires
  • Entendu ce matin à Clichy-sous-bois :

    - Donc, pour faire rapide, vous voyez une fille ou garçon qui vous plait, votre cerveau décrypte l'information qui peut se traduire physiquement par une érection…

    Type du premier rang, très, très surpris :

    - Quoi ? c'est notre cerveau qui décide à notre place ?…

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique